Capture d’écran 2017-01-12 à 15.26.57.png

L'ADDCI

L'Association pour le Développement Durable du Causse de l'Isle vous accueille

 

A VENIR EN 2019

 

Ateliers participatifs avec le public

Journée botanique

Rencontre avec l’association Mille et Une Abeilles

Atelier sculpture

Atelier création végétale

Contact et renseignements : artsurlecausse@gmail.com

 

 

 
 

à propos de l'addci

D’abord, il y a le lieu. 409 hectares situés sur les communes de Savignac-les-Églises, Mayac, Coulaures et Saint-Jory-las-Bloux en Périgord. Un plateau calcaire, un des plus septentrionaux de ce système de causses qui se succèdent jusqu’à la Méditerranée. Boisé aujourd’hui, recouvert par la végétation typique des pays secs du Sud-Ouest – Chênes pubescents, Genévriers, Érables de Montpellier – le causse abrite des espèces rares (le petit papillon Azuré du serpollet, l’Ascalaphe, le Lézard ocellé…) et contient un petit patrimoine en pierre sèche particulièrement riche. 

Ses nombreuses cabanes (“bories”) et petites granges, ses kilomètres de murs et de murets, ses chemins creux et les fondations d’un hameau témoignent de la vie du lieu depuis le Moyen-Age au moins. Pendant plus d’un demi-siècle, du début des années 1950 jusqu’en 2008, le site a été utilisé comme terrain de manœuvres mais dès 2002 l’Armée a signifié son désir de s’en dessaisir. L’ADDCI a été créée pour s’opposer aux projets privés (forages, dépôt de poudre, circuit 4x4, entre autres) et œuvrer pour une utilisation écologique, fédératrice et publique des lieux (jardin truffier, apiculture, sentiers d’interprétation environnemental, etc...)

Environ 200 personnes ont rejoint l’association et se sont engagées à raison de 100€ la part dans le but de racheter le terrain. En 2008, à la suite de l’action de l’ADDCI le terrain, classé Espace Naturel Sensible, a été acquis par la Communauté de communes Causses et Rivières en Périgord avec le soutien du Conseil général de la Dordogne. Depuis, l’intercommunalité a créé de nombreuses infrastructures sur le terrain (parcours de fitness et de randonnée, bancs et aires de pique-nique, toilettes sèches, etc.). Lors de notre AG en 2010 les membres de l’ADDCI ont voté en faveur de la poursuite de l’association (bien que son objectif premier, à savoir la protection du site, ait été atteint) ainsi qu’en  

faveur d’un développement de son action dans le domaine culturel. Ses premiers engagements ne sont toutefois pas oubliés et le devenir du terrain reste une préoccupation.  En 2011 et 2012 une association amie, Grandeur Nature, a organisé les deux premières expositions de Land Art sur le Causse. L’ADDCI a ensuite repris le flambeau en traçant un parcours artistique pérenne d’un peu plus de 3 kms et retient le principe d’une exposition annuelle baptisée « Art sur le Causse. » La 6e édition de cet événement s’est tenue de la fin juin à la fin du mois de Septembre 2016. Elle a comporté une cinquantaine d’installations par des artistes du département et d’au delà et a attiré de nombreux visiteurs. 

Nous continuons à maintenir et à améliorer ce parcours. Il comporte actuellement quelques 30 œuvres d’art permanentes et nous nous attendons à une participation encore plus importante en 2017. Parallèlement, nous restaurons sur le terrain le petit patrimoine, nombreux, divers et riche. À ce jour l’ADDCI a restauré 14 cabanes ou guérites en pierre sèche, dont certaines très endommagées risquaient de s’écrouler complètement. En 2016, avec le concours des élèves en charpente du Lycée Chardeuil à Coulaures et le soutien de l’Intercommunalité, nous avons remplacé la vieille toiture, défaillante, en tôle ondulée, de la grangette « La Tronce » par une nouvelle toiture complètement étanche en plaques de fibrociment et en tuiles canal (chantier en voie d’être terminé).  Ces structures, témoins de la longue histoire agricole du causse, sont dorénavant sauvées et constituent un des plus beaux ensembles d’architecture vernaculaire du département.  Nos adhérents se réunissent environ une fois par mois pour débroussailler, transporter des lauzes et travailler sur la réfection du petit patrimoine. Ces rendez-vous de travail sont suivies d’un déjeuner collectif, à l’intérieur en hiver, sur le causse à la belle saison, et constituent surtout l’occasion de rencontres joyeuses et festives. 

Qui sommes nous ? Des passionnés de nature, de Land Art, de vieilles pierres, de cabanes et de murets dans la forêt, du vécu de ce lieu magnifique et protégé qu’est le Causse de l’Isle…

 

 

 
Capture d’écran 2017-01-12 à 15.28.05.png

Parcours artistique

communiqué de presse 2016

ART SUR LE CAUSSE

 

Causse de Savignac-Les-Eglises

du 2 Juillet au 16 Septembre 2016

Inauguration de l’exposition

le Samedi 2 Juillet de 16h à 19h

 

Pour la sixième année consécutive une exposition de Land Art et d’art en situation se tient sur le Causse de Savignac en juillet et en août. L’inauguration a lieu le samedi 2 juillet. Rendez-vous sur le parking du Causse de Savignac (accès par Savignac-les-Eglises). De 16H à 19H les visiteurs pourront parcourir le circuit librement et

rencontrer les artistes qui parleront de leurs œuvres. Et à l'issue, à 19H, l’ADDCI, association porteuse de l'événement, offre un apéritif festif devant le hangar du parking. Cette année, une trentaine d’artistes exposent quarante-sept œuvres le long d’un sentier boisé, typique des paysages de causse, entre murets et cabanes en pierre sèche. Le sentier serpente sur un peu plus de 3 kilomètres, en boucle. Il est clairement balisé et ne présente aucune difficulté pour les promeneurs. Il plaira autant aux grands qu’aux petits, aux amateurs éclairés qu’aux visiteurs ouverts à (et parfois interpelés par) l’art contemporain. Certaines des œuvres sont en place depuis plusieurs années et font désormais partie du paysage. Cependant le parcours s’enrichit cette année de 20 installations entièrement nouvelles.

Des artistes ayant déjà participé à Art sur le Causse et bien connus du public périgourdin—comme Catherine Libmann, Pierre Carcauzon, Natalie Cosson—sont de retour cet été. Mais d'autres talents ont investi cette année le parcours. Ainsi Bob Cougar, le collectif d'artistes de La Dérobée et du Salon des Heures Rêvées,  Hélène Herbosa, Jean-Paul Allegros et Betsy Casterman Damez constitueront autant de découvertes pour les visiteurs habitués du circuit.

Lʼexposition est organisée par lʼAssociation pour le Développement Durable du Causse de lʼIsle (ADDCI) qui œuvre depuis 2002 à préserver le Causse de Savignac (ex terrain militaire racheté par la Communauté de Communes Causses et Rivières du Périgord en 2008) ainsi quʼà mettre en valeur et à restaurer son petit patrimoine. Depuis 2014, lʼADDCI a restauré sept cabanes (ou « bories ») et deux « guérites » (abris coniques inclus dans un mur en pierre sèche).

Le circuit passe par toutes ces structures, ainsi que par un grand nombre de murets et trois anciennes granges, dont la grangette « La Tronce » pour laquelle lʼADDCI poursuit son projet deréhabilition avec le concours des élèves- charpentiers du Lycée Chardeuil et le soutien de la Communauté de Communes Causses et Rivières du Périgord.

Copiez-collez ce lien pour accéder au très beau reportage de l'expo 2016 de Laura Sansot

http://artpericite.blogspot.fr/2016/07/land-art-sur-le-causse-de-savignac-les.html

Capture d’écran 2017-01-03 à 01.56.04.png

petit patrimoine